Je veux travailler à l'étranger

Salarié(e)
Chômeur(se)
Étudiant(e)
Me former, trouver un emploi
Partir à l'étranger

Avoir une expérience professionnelle à l’étranger représente une opportunité pour valoriser son profil devant des recruteurs. Tant professionnellement que personnellement, l’aventure est enrichissante et peut être réalisée de différentes manières.


Je souhaite vivre une expérience à l’étranger. Avant tout, je me renseigne pour obtenir des conseils et préparer mon départ.

Le réseau Eurodesk

Réseau européen d’information spécialisé dans la mobilité des jeunes en Europe, Eurodesk s’appuie sur le réseau Information Jeunesse avec le CIDJ (Centre d’information et de documentation jeunesse) comme coordinateur national à Paris, et plus de 140 référents présents dans les Structures Information Jeunesse réparties sur tout le territoire. Il existe 3 cellules Eurodesk dans les Hauts-de-Seine. Je peux donc contacter :

  • Le Bureau Information Jeunesse de Puteaux
    Espace Jules Verne
    4 rue Marcelin Berthelot
    92800 Puteaux, France
    +33 (0)1 41 02 95 53
    bij@mairie-puteaux.fr
     
  • Le Bureau Information Jeunesse de Levallois
    22, rue Rivay
    92300 Levallois, France
    01 47 15 76 80
    espacejeunesse@ville-levallois.fr
     
  • Le Bureau Information Jeunesse d’Issy-Les-Moulineaux
    15, rue Diderot
    92130 Issy-LesMoulineaux, France
    01 41 23 83 50
    espacejeunes@ville-issy.fr

Pôle Emploi International

Pôle emploi œuvre pour un modèle du service public de l’emploi français et européen auprès de ses partenaires à l’international. L’établissement accompagne la mobilité professionnelle des demandeurs d’emploi à l’étranger, quel que soit leur niveau de diplôme ou le secteur d’activité. De même, il offre aux entreprises désireuses de recruter à l’international, un véritable réseau et des accords dans plusieurs pays.

 
Le réseau EURES

Lancé en 1994, EURES est un réseau européen de services à l'emploi destiné à faciliter la libre circulation des travailleurs. Je peux y trouver des informations pratiques sur les conditions de vie et de travail ainsi que les méthodes de recrutement de chaque pays. Plus de 900 conseillers Eures sont disponibles pour échanger en ligne sur mon projet.


Il existe différentes modalités pour travailler à l’étranger :

Le visa vacances travail

Ce dispositif m’offre l’opportunité de partir découvrir un pays ainsi que l’autorisation d’y travailler. Il est temporaire, destiné aux jeunes de 18 à 30 ans (35 ans selon les destinations), et non conditionné à l’obtention d’un contrat de travail avant le départ.

Le wwoofing 

WWOOF est un mouvement mondial qui œuvre à mettre en contact des visiteurs avec des agriculteurs bio, à encourager les échanges culturels, et à construire une communauté mondiale sensible aux pratiques agricoles écologiques. Les visiteurs, ou « WWOOFeurs », partagent la vie quotidienne de leur hôte et découvrent l'agriculture biologique, tout en passant environ la moitié de chaque journée à aider à la ferme.


Le travail au pair à l’étranger

Il permet à un jeune de partir dans une famille à l'étranger en échange de services, en particulier la garde d'enfants. Le séjour au pair est notamment l'occasion d'améliorer mon niveau de langue. Des règles spécifiques s'appliquent au Danemark, en Espagne, en Italie, au Luxembourg et en Norvège. Concernant le choix de l’organisme, il est préférable d’opter parmi ceux membres des réseaux Association Familles et Jeunesse, International Au Pair Association ou Union française des agences au pair. 


Assistant de français à l’étranger 

Ce programme s’adresse aux étudiants, sous conditions d’années et de domaines d’études. Il m’offre la possibilité d’assurer des cours de conversation et un éveil à la culture française dans un établissement scolaire à l’étranger pour une durée de 7 à 12 mois. Les conditions de travail (durée, horaires, rémunération, protection sociale) diffèrent selon les pays.

Le programme Fulbright Assistants de français aux États-Unis 

la Commission Fulbright offre des bourses aux étudiants français titulaires d’au moins une licence qui souhaitent devenir assistants de français aux États-Unis.

Erasmus pour jeunes entrepreneurs  

Ce programme offre aux jeunes et futurs entrepreneurs la possibilité de se former pendant 1 à 6 mois auprès d’entrepreneurs installés dans un autre pays européen.

Les travaux agricoles à l’étranger 

La récolte de fruits et légumes nécessite de la main-d’œuvre aux quatre coins du monde. Attention, ce travail est physique. Il convient donc que je m’informe sur les conditions (horaires, rémunération, etc.). Dans le cadre d’échanges de services, le gîte et le couvert tiennent lieu de salaire.  Pour trouver un job dans les travaux agricoles à l’étranger, je consulte fruitfuljobs (jobs dans les fermes) ; pickingjobs (cueillette) ; chandleranddunn (ramassage de fruits en Grande-Bretagne) ; seasonalwork (jobs agricoles au Danemark).


Help Exchange (ou Help X) 

HelpX est un réseau mondial fondé sur un principe « gagnant-gagnant » qui consiste à mettre en relation des « hosts » : entreprises, fermes ou particuliers en demande de main d’œuvre à moindre coût avec des « helpers » : voyageurs qui souhaitent donner de leur temps en échange du gîte et du couvert. Généralement, le volontaire travaille environ 4 heures par jour. A la différence du Wwoofing, HelpX n’est pas limité aux fermes biologiques.

Work Away 

Work away est un réseau mondial mettant en relation des voyageurs prêts à donner un coup de main 4 à 5 heures par jour à des hôtes en échange du gîte et du couvert. Les missions proposées peuvent être du jardinage, de la garde d'enfants, des soins aux animaux, mais aussi des participations à des projets d'éco-construction, de l'entretien général ou encore la réalisation d'un site web. Pour trouver une famille, je dois m’inscrire sur le site (39 € par an et par personne).

HelpStay 

Ce site fonctionne de la même manière que le précédent : il permet de voyager tout en aidant les familles d'hôtes dans des fermes, ranchs, écoles, éco-villages, monastères etc. L'adhésion est de 29 € par an et par personne.


L’expatriation 

Un salarié expatrié est une personne qui travaille à l'étranger et qui n'est plus rattaché au régime de sécurité sociale français. Je peux bénéficier du statut d'expatrié soit en répondant à une offre d'emploi à l'étranger, soit en acceptant une proposition faite par mon employeur français pour le compte d'une société étrangère.

Je pars vivre à l’étranger, je consulte le site du Service public.

Cette liste n’est pas exhaustive et a juste vocation à m’aider dans mes recherches. 


La base Eurodesk

Les stages en entreprise ou en milieu professionnel sont liés à un cursus de formation en France et donc rattachés à des études universitaires ou en centres de formation.La base de données Eurodesk recense de nombreuses opportunités de stages à l’étranger.

Le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, des institutions européennes et des organisations internationales

Ces organismes offrent des possibilités de stages, souvent destinés à des étudiants de niveau bac+ 3 minimum ayant des compétences spécifiques. Le ministère de l’Europe et des affaires étrangères, la Commission européenne, le Parlement européen, le Conseil de l’Union européenne, l’Unesco et l’Onu, entre autres, reçoivent des stagiaires. Les formulaires de candidature sont disponibles sur leurs sites Internet.
 

Autres pistes de stages

L’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ) propose un programme de stages pour les demandeurs d’emploi, mais aussi des offres de stage au Québec tout public. L’Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ) offre aussi des opportunités de stages. Ces pistes ne sont bien évidemment pas exhaustives mais pourront alimenter ma réflexion dans une recherche de stage à l’étranger.
 

Besoin de financement ? Je fais appel à la bourse Mobilité Île-de-France

Si le quotient familial de mon foyer fiscal est inférieur à 19.190 euros et que je suis inscrit(e) dans une formation initiale de type DUT, licence ou master (hors apprentissage, alternance et année de césure), je peux également faire appel à la Bourse Mobilité Île-de-France. Cette aide comprise entre 250 et 450 euros par mois est attribuée par la Région Île-de-France pour un séjour à l'international d'une durée comprise entre 1 et 10 mois maximum. Elle a pour but de m’aider à réaliser un stage ou une période d'études à l'étranger dans le cadre d'un accord inter-établissements.

La bourse Mobilité Île-de-France se décline également pour les étudiants en BTS qui souhaitent bénéficier d’une ouverture à l’international en leur proposant une aide financière d’un montant de 500 euros par mois (sous conditions) pour réaliser un stage à l’étranger. 


Le Volontariat International en Entreprise ou en Administration s’adresse aux jeunes âgés de 18 à 28 ans qui souhaitent effectuer une mission de 6 à 24 mois au sein d’une entreprise ou d’un établissement public français à l’étranger. Le VIE permet d’effectuer une mission d’ordre commercial, technique ou encore scientifique au sein d’une entreprise française implantée à l’étranger. Le VIA, quant à lui,  permet de partir travailler à l’étranger pour des services de l’État français (ambassade, consulat, service de coopération et d’action culturelle ou mission économique). 

Pour qui ?
Ils s’adressent aux jeunes âgés de 18 à 28 ans, principalement aux étudiants, jeunes diplômés, ou chercheurs d’emploi de nationalité française, européenne ou monégasque. Les qualifications demandées sont souvent élevées. Actuellement, les niveaux bac + 5 sont largement majoritaires.

Quelle durée ?
De 6 à 24 mois. Une prolongation est possible une fois dans la limite des 24 mois. La mission doit être effectuée auprès d’un seul organisme et ne peut pas être fractionnée. Un candidat ne peut effectuer qu’un seul volontariat.

Quels avantages ?
Si je suis volontaire, je toucherai une indemnité forfaitaire mensuelle indépendante de mon niveau de qualification mais variable suivant le pays d’affectation. Elle peut être très avantageuse : plus de 4000 € dans certains pays ! Les barèmes d’indemnités du VIE et du VIA sont consultables sur le site du Civiweb. Ces indemnités sont exemptes de cotisation et non imposables. A noter :  les frais de voyage et la protection sociale sont pris en charge.

Comment postuler ?
Pour le VIE, les offres sont accessibles sur le site civiweb.com. Mais il m’est vivement conseillé de démarcher moi-même des entreprises françaises. 

Pour le VIA, une offre doit être proposée sur le site civiweb.com. Je ne dois en aucun cas démarcher directement les administrations en France ou les ambassades à l’étranger. 

Bon à savoir :
Pour le VIE : l’organisme gestionnaire est l’agence nationale « Business France », qui instruit la demande d’affectation et assure la gestion du VIE.
Pour le VIA : c’est le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères qui recrute et gère les volontaires affectés dans les Ambassades ou ses services rattachés.

Il manque quelque chose dans cette fiche ?

Contactez nous